illimitée
comme nos rêves

dès 14 ans

50 minutes

LE SPECTACLE [EN CRÉATION]

La Beatless Bande est un spectacle hybride, trans-disciplinaire, musical, théâtral, drôlement cynique, qui permet d’aller explorer les limites du genre, des genres.

À la naissance, la science nous impose un sexe biologique. La société, nous dicte des comportements. Sournoisement, ou violemment, les injonctions pleuvent sur nos vies. Même si les réflexions actuelles font trembler les lignes, nous sommes toujours impactées et bizarrement formatées par ces diktats. 

Lorsque les langues se délient et que les corps se libèrent, la souffrance, la révolte, l’incompréhension, éclatent ! Chez elle, chez lui, chez celleux qui n’ont pas les mots. Chez nous. Comment nous nommer alors ? Comment nous définir ? Devons-nous justement, persister à utiliser le vocabulaire “autorisé” pour nous définir?

La Beatless Bande vient secouer les à priori, mélanger les idées pour donner du peps à nos introspections. C’est une rencontre, ne découverte de soi, des autres; l’exploration de nous-mêmes, de nous-plusieurs, nous-plurielles.

LES GENS SUR SCÈNE

 La Beatless Bande est un corps musical et théâtral est composé de deux électrons libres aussi atypiques que sympathiques : Nora Stenik et Liz Sterik.
Si la première se définit comme étant l’antagonisme de la joie de vivre, la seconde se vante à qui veut bien l’entendre : » Rick Hunter c’est ma mère! Si tu m’crois pas, r’garde don’ l’épisode 3 214″.

Ces deux personnages se répondent sur scène comme le Pôle Nord au pôle Sud, liés intrinsèquement par les 4 points cardinaux. Leurs discours n’a de cesse de chercher des poux dans la tête d’une épingle à nourrice.
Elles chantent, mais pas que.
Elles parlent, même quand elles se taisent.
Elles sortent des notes d’instruments, sans faire exprès.
Et à la fin, le public n’a qu’une envie, voir deux, les avoir dans leur arbre génialogique ou acheter un mug à leur effigie.

Dans l’ombre, une présence dissimulée les accompagne. Une troisième roue du carrosse, la fameuse main qui tient la chandelle, le mastic qui joint les deux bouts : E.D. l’Étoile Caillou venue d’une galaxie aussi méconnue que le Vexin (sans vouloir vexer personne).
Sur sa planète on tape debout sur des bambous, on rit de se voir si belle en ce miroir et surtout on résiste pour prouver qu’on existe.

ACCUEILLIR LE SPECTACLE

  • 2 comédienne-chanteuse 
  • 1 technicien.ne

Durée du spectacle
50 min (en cours de création)

Montage  1h 

Démontage  30min

Espace scénique minimum
3 m x 2m

Matériel

– Nos instruments : un ukulélé, un clavier MPK mini play, un clavier
– 2 micros voix
– Enceintes + table de mixage intégrée

Production
L’Enjeu Collectif

Texte, conception et interprétation
Gaëlle HERVÉ & Mallory PATTE-SERRANO

Collaboration artistique 
Etienne DENNEFELD